X
Bienvenue !


Perdu ou oublié ?

X

Envoyer un message

Mon nom :


Mon prenom :


Mon email :


Objet :


Mon message :

X

Suppression du dossier

Capet

Souhaitez-vous vraiment supprimer ce dossier ?



    
X

Dossier

Capet

Souhaitez-vous vraiment supprimer le contenu de ce dossier ?



    
Fiche / Notice / Image
Nom :
Prénom :
Naissance :
Décès :




Vous pouvez saisir le titre d'un ouvrage ou la cote d'une archive :

Titre/Acte :
Auteur/Cote :
Page(s):


   Année :

ou une notice individuelle familiale générale   Public
Si la notice provient de Wikipédia, recopiez ci-dessous l'adresse de
la page Wikipédia (c'est obligatoire !) : Plus...
Nouveau sujet
Le Forum

Date Auteur Sujet  


22.07.2017   17:05

capedia
Jeanne Henriette BONNETON
C'est vraiment curieux ces deux soeurs qui ont les deux mêmes prénoms !
Notice
Arbre


21.07.2017   14:33

LaurentWQT
John BROWN of KNOCKMARLOCH
Major dans l'infanterie de l'armée britannique. Au moment de son mariage en 1772, il est capitaine au 60th "Royal American" Regiment of Foot.
Notice
Arbre


21.07.2017   14:16

LaurentWQT
Alexander LIVINGSTON
Premier révérend protestant à Monyabroch (Ecosse).
Notice
Arbre


19.07.2017   17:13

ALB0410
Geoffroy de FOUGÈRES
Cité en 1212.
Notice
Arbre


19.07.2017   17:10

ALB0410
Pierre de MONTOIRE
Cité en 1200.
Notice
Arbre


19.07.2017   17:09

ALB0410
Eglantine de PALLUAU
Citée en 1235.
Notice
Arbre


19.07.2017   17:00

ALB0410
Alain, vicomte de DINAN
Cité en 1197.
Notice
Arbre


19.07.2017   16:50

ALB0410
Robert de (baron of Skelton, Lord of Annandale) BRUCE
Cité en 1141.
Notice
Arbre


19.07.2017   16:49

ALB0410
Robert de (seigneur de Brix, 2e lord of Annandale) BRUCE
Cité le 11/05/1141.
Notice
Arbre


19.07.2017   16:39

ALB0410
Gervais (seigneur de La Cellonnière) LE MARCHAND
Contrat de mariage du 21/04/1570.
Notice
Arbre


19.07.2017   16:38

ALB0410
Stévenotte de SAINT-GERMAIN
Contrat de mariage du 21/04/1570.
Notice
Arbre


18.07.2017   21:14

ALB0410
Alix de CLUYS
Mariée le "dimanche après la fête du Corps de Notre Seigneur" 1408, soit le jour de la Fête du Saint-Sacrement (dimanche suivant la Pentecôte, donc le 10/06/1408).
Notice
Arbre


18.07.2017   21:14

ALB0410
Jean de VOYER
Marié le "dimanche après la fête du Corps de Notre Seigneur" 1408, soit le jour de la Fête du Saint-Sacrement (dimanche suivant la Pentecôte, donc le 10/06/1408).
Notice
Arbre


18.07.2017   18:03

ALB0410
Béatrice PEREIRA de ALVIM
Citée en 1415.
Notice
Arbre


18.07.2017   16:08

ALB0410
Amaury de CRAON
Cité le 22/01/1332.
Notice
Arbre


18.07.2017   14:35

ALB0410
Margaret MURRAY
Il y a une Margaret MURRAY conjoint de James STEWART en trop!
Répondre


18.07.2017   14:16

LaurentWQT
Margaret DRUMMOND
Maîtresse du roi d'Ecosse Jacques IV Stewart.
Notice
Arbre


18.07.2017   13:01

barbanoire
Ne... de LACARRE
Héritière de Lacarre.
Notice
Arbre


18.07.2017   09:34

ALB0410
Marc de LEZAY
Cité en 1481.
Notice
Arbre


18.07.2017   08:47

ALB0410
Jean de (seigneur de Bougouin) VIVONNE
Cité en 1408.
Notice
Arbre


18.07.2017   08:32

ALB0410
Savary de VIVONNE
Cité en 1300.
Notice
Arbre


17.07.2017   23:24

ALB0410
Mascaronne de LA TOUR
Fiançailles célébrées le 14 février 1308 à Paris, le mariage a eu lieu en 1317.
Notice
Arbre


17.07.2017   23:24

ALB0410
Gilles AYCELIN
Fiançailles célébrées le 14 février 1308 à Paris, le mariage a eu lieu en 1317.
Notice
Arbre


17.07.2017   23:19

ALB0410
Louis de (seigneur de Saint-Vallier) POITIERS
Cité le 20/05/1427.
Notice
Arbre


17.07.2017   23:19

ALB0410
Charles de POITIERS
Cité en 1454.
Notice
Arbre


17.07.2017   23:18

ALB0410
Jeanne de BATARNAY du BOUCHAGE
Citée en 1506.
Notice
Arbre


17.07.2017   22:03

ALB0410
Simon de SANDRES
Cité en 1593.
Notice
Arbre


17.07.2017   14:02

ALB0410
Gauthier d' AVESNES
Cité en 1244.
Notice
Arbre


17.07.2017   13:22

ALB0410
Jeanne de GRANDHAN
Citée en 1550.
Notice
Arbre


16.07.2017   22:43

ALB0410
Dorothy HEYDON
Citée en 1507.
Notice
Arbre


16.07.2017   20:28

ALB0410
Roger LE BIGOD, dit de FELBRIGG
Cité en 1275.
Notice
Arbre


16.07.2017   20:27

ALB0410
George de FELBRIGG
Cité en 1400.
Notice
Arbre


16.07.2017   14:57

ALB0410
John (1er comte de Somerset) BEAUFORT
Légitimé le 13/01/1396.
Notice
Arbre


16.07.2017   14:57

ALB0410
Henry, cardinal BAUFORT
Légitimé le 13/01/1396.
Notice
Arbre


16.07.2017   14:56

ALB0410
Jane (comtesse de Westmorland) BEAUFORT
Légitimée le 13/01/1396.
Notice
Arbre


16.07.2017   14:48

ALB0410
Mary de FERRERS
Citée en 1457.
Notice
Arbre


16.07.2017   14:05

ALB0410
Elisabeth de DANEMARK
Citée en 1533
Notice
Arbre


17.07.2017   07:21

LaurentWQT
John DRUMMOND
Source généalogique n°1 : ''Plantagenet Ancestry : A Study In Colonial And Medieval Families'', 2nd Edition, Douglas Richardson, 2011, pages 156-157.

Source généalogique n°2 : "Burke's Peerage, Baronetage & Knightage", 107th edition, Mosley Charles (editor), volume II, page 2857.

Source généalogique n°3 : "A Genealogical Memoir of the Most Noble and Ancient Hosue of Drummond and of the Several Branches That Have Sprung From it", by David Malcolm, 1808, pages 78-80.
Notice
Arbre


17.07.2017   07:20

LaurentWQT
Margaret (bâtarde d'Écosse) STEWART
Source généalogique n°1 : ''Plantagenet Ancestry : A Study In Colonial And Medieval Families'', 2nd Edition, Douglas Richardson, 2011, pages 156-157.

Source généalogique n°2 : "Burke's Peerage, Baronetage & Knightage", 107th edition, Mosley Charles (editor), volume II, page 2857.

Source généalogique n°3 : "A Genealogical Memoir of the Most Noble and Ancient Hosue of Drummond and of the Several Branches That Have Sprung From it", by David Malcolm, 1808, pages 78-80.
Notice
Arbre


17.07.2017   07:22

LaurentWQT
James CHISHOLM of CROMLIX
Source généalogique n°1 : ''Plantagenet Ancestry : A Study In Colonial And Medieval Families'', 2nd Edition, Douglas Richardson, 2011, pages 156-157.

Source généalogique n°2 : "Burke's Peerage, Baronetage & Knightage", 107th edition, Mosley Charles (editor), volume II, page 2857.

Source généalogique n°3 : "A Genealogical Memoir of the Most Noble and Ancient Hosue of Drummond and of the Several Branches That Have Sprung From it", by David Malcolm, 1808, pages 78-80.
Notice
Arbre


17.07.2017   07:00

LaurentWQT
Jean DRUMMOND
Source généalogique n°1: ''Plantagenet Ancestry : A Study In Colonial And Medieval Families'', 2nd Edition, Douglas Richardson, 2011, pages 156-157.

Source généalogique n°2 : "Burke's Peerage, Baronetage & Knightage", 107th edition, Mosley Charles (editor), volume II, page 2857.

Source généalogique n°3 : "A Genealogical Memoir of the Most Noble and Ancient Hosue of Drummond and of the Several Branches That Have Sprung From it", by David Malcolm (1808), pages 78-80.
Notice
Arbre


17.07.2017   06:59

LaurentWQT
Agnes CHISHOLM
Testament en vieil anglais de John Napier, dans lequel il cite son épouse Agnes Chisholm (prénommée "Annas", prononciation anglaise d'Agnes) et sa fille Elizabeth : "I, Johne Naipper of Merchinstoun, being sick in bodie at the plesour of God, bot haill in mynd and spereit, and knawing nathing mair certane nor death, and the tyme and manner thairof maist uncertane, and willing to dispose upon my wurldlie effairis, and to be dischairgit of the burding and cair thairof, sua that at the plesour of Almichtie God I may be reddie to abyd his guid will and plesour quhen it sall pleis him to call me out of this transitorie lyfe, I have nominat, maid, and constitute, and be the tenour heirof, nominatis, makis, and constitutis my weilbelovit bairnes lawfull, Agnes, Alexander, Elizabeth, Williame, Heleine, and Adame Naipperis, my executouris and onlie intromettoris with my guidis, geir, and debtis, with power to thame and to Annas Chisholme, my loving spous, thair mother, in thair names, be reasone of thair minorities, to gif up inventar thairof, and I have maid and constitut, and be thir presentis, makis and constitutis the said Annas Chisholme, my spous, tutrix to my saidis haill bairnes, and administratrix to thame [...]". Source : "Memoirs of John Napier of Merchiston : His Lineage, Life, and Times, with a History of the Invention of Logarithms", par Mark Napier (1834), page 430.

Source généalogique n°1 : "A genealogical and heraldic history of the landed gentry of Great Britain & Ireland", Vol I ,par Sir Bernard Burke (London: Harrison Pall Mall, 1879), p. 405.

Source généalogique n°2 : "A General Description of the Shire of Renfrew", by George Crawfurd (1818), page 98.

Source généalogique n°3 : "Burke's Peerage, Baronetage & Knightage", 107th edition, Mosley Charles (editor), volume II, page 2857.

Source généalogique n°4 : "A Genealogical Memoir of the Most Noble and Ancient Hosue of Drummond and of the Several Branches That Have Sprung From it", by David Malcolm (1808), pages 78-80.
Notice
Arbre


16.07.2017   12:39

LaurentWQT
Elisabeth NAPIER
Source généalogique n°1 : "A genealogical and heraldic history of the landed gentry of Great Britain & Ireland", Vol I, par Sir Bernard Burke,(London: Harrison Pall Mall, 1879), p. 405.

Source généalogique n°2 : "A General Description of the Shire of Renfrew", par George Crawfurd (1818), page 98.
Notice
Arbre


16.07.2017   12:38

LaurentWQT
Alexander CUNNINGHAME of CRAIGENDS
Source généalogique n°1 : "A genealogical and heraldic history of the landed gentry of Great Britain & Ireland", Vol I, par Sir Bernard Burke,(London: Harrison Pall Mall, 1879), p. 405.

Source généalogique n°2 : "A General Description of the Shire of Renfrew", par George Crawfurd (1818), page 98.
Notice
Arbre


16.07.2017   12:37

LaurentWQT
Rebecca CUNNINGHAME of CRAIGENDS
Source généalogique n°1 : "Topographical description of Ayrshire ; more particularly of Cunninghame", par George Robertson, 1820, p. 170.

Source généalogique n°2 : "The Hamiltons of Cambuskeith", par George Harvey Johnston, W. & A.K. Johnston, Edinburgh & London, 1909, p. 121.

Source généalogique n°3 : "A genealogical and heraldic history of the landed gentry of Great Britain & Ireland", Vol I, par Sir Bernard Burke (London: Harrison Pall Mall, 1879), p. 405.

Source généalogique n°4 : "A General Description of the Shire of Renfrew", by George Crawfurd (1818), page 98.
Notice
Arbre


16.07.2017   12:34

LaurentWQT
Alexander HAMILTON of GRANGE
Source généalogique n°1 : "Topographical description of Ayrshire ; more particularly of Cunninghame", par George Robertson, 1820, page 170.

Source généalogique n°2 : "The Hamiltons of Cambuskeith", par George Harvey Johnston, W. & A.K. Johnston, Edinburgh & London, 1909, p.121.

Source généalogique n°3 : "Historical and genealogical memoirs of the House of Hamilton" de John Anderson, 1825, page 257.
Notice
Arbre


16.07.2017   12:23

LaurentWQT
Alexander HAMILTON of GRANGE
Source généalogique n°1 : "Topographical description of Ayrshire ; more particularly of Cunninghame", par George Robertson, 1820, page 171.

Source généalogique n°2 : "The Hamiltons of Cambuskeith", par George Harvey Johnston, W. & A.K. Johnston, Edinburgh & London, 1909, p.121.
Notice
Arbre


16.07.2017   12:18

LaurentWQT
Elisabeth HAMILTON of GRANGE
Source concernant le mariage de Robert Cunninghame of Auchenharvie et Elisabeth Hamilton : "Topographical description of Ayrshire ; more particularly of Cunninghame", par George Robertson, 1820, pages 171 et 177.

Autre source mentionnant leur mariage : "Historical and genealogical memoirs of the House of Hamilton", John Anderson, Edimbourg, 1825, page 257.
Notice
Arbre


16.07.2017   12:16

LaurentWQT
Robert CUNNINGHAME of AUCHENHARVIE
He was twice married ; 1st to Elisabeth Hamilton, sister of Colonel Alexander Hamilton of Grange, by whom he had one daughter, Elisabeth, who was married to Major George Vanbrugh Brown of Knockmarloch. She died at Tours in France, and left a son, John ; and three daughters ; Elisabeth, Hamilton, and Mary. 2dly, he maried Annabella, daughter of Mr. Thomas Reid, merchant in Saltcoats, and by her had issue : 1. John, died unmarried in India. 2. Anne, married to Colonel Alexander Robertson, of Hallcraig in Lanarkshire, and has issue, six children ; 3. Robert. 4. Thomas, who was an officer in the Royal Navy, and died at Chatham in March 1818 ; and 5. Marion. Source : "Topographical description of Ayrshire ; more particularly of Cunninghame", par George Robertson, 1820, page 177.

Source concernant le mariage de Robert Cunninghame of Auchenharvie et Elisabeth Hamilton : "Topographical description of Ayrshire ; more particularly of Cunninghame", par George Robertson, 1820, page 171.

Autre source mentionnant leur mariage : "Historical and genealogical memoirs of the House of Hamilton", John Anderson, Edimbourg, 1825, page 257.
Notice
Arbre


16.07.2017   11:56

LaurentWQT
Elisabeth Hamilton Reid CUNNINGHAME of AUCHENHARVIE
Mention du mariage d'Elisabeth Cunninghame et George Vanbrugh Brown dans "History of the Counties of Ayr and Wigton" de James Paterson, Volume III, Cunningham Part II, Edinburgh, 1866, pages 434-435. Lien : https://archive.org/stream/historyofcountie32pate#page/n168/mode/1up
Notice
Arbre


17.07.2017   06:19

LaurentWQT
George Vanbrugh BROWN of KNOCKMARLOCH
George Vanbrugh BROWN était officier dans l'armée britannique. La "London Gazette" du 8 décembre 1798 le signale comme ayant été promu capitaine au Ayr and Renfrewshire Regiment of North British Militia, à la date du 23 mai 1798. Ce régiment était une unité écossaise de défense territoriale levée après 1793 pour défendre la Grande-Bretagne contre une possible invasion française. Le régiment était exclusivement dédié à cette mission. Il ne semble pas que George Vanbrugh BROWN ait combattu sur le continent durant les guerres napoléoniennes.

Après la bataille de Waterloo et la chute de Napoléon en 1815, les armées coalisées (britannique, autrichienne, russe et prussienne) ont occupé la France de 1815 à 1819. C'est à cette occasion que George Vanbrugh BROWN, devenu major, a été envoyé en France à Tours pour participer à cette occupation. La ville de Tours était alors en secteur d'occupation prussien mais il y avait aussi plusieurs officiers britanniques en poste dans cette ville. Quelle était la mission exacte de George Vanbrugh BROWN à Tours ? Il est probable qu'il était en poste en Tours comme officier de liaison britannique auprès de l'armée prussienne.

Après le départ des armées coalisées en 1819, George Vanbrugh BROWN est resté à Tours. Etait-il tombé sous le charme de la vie tourangelle ? Voulait-il rester auprès de la tombe de sa femme, enterrée à Tours en 1818 ? Toujours est-il que sa fille s'y est mariée en 1840 avec un Français et lui-même y est décédé en 1841, au n°34 rue de la Scellerie.
Notice
Arbre


16.07.2017   11:13

barbanoire
Rodigon d' ALZATE
Cité comme petit-fils de Rodrigo d'Alzate et Marie d'Urtubie, le nom de ses parents n'est pas cité. Il épousera vers 1545 l'héritière de Lahet de Sare. Selon la tradition, la descendance reprendra le nom et les armes des De Lahet de Sare.
Notice
Arbre


15.07.2017   21:44

ALB0410
Marguerite de LAMINSANS
Citée en 1517.
Notice
Arbre


15.07.2017   21:44

ALB0410
François de BRUTHAILS
Cité en 1517.
Notice
Arbre


15.07.2017   17:52

ALB0410
Mahaut ou Mathilde, dame de BOURBON
Citée les 18/06/1218 et 20/06/1218.
Notice
Arbre


15.07.2017   17:50

ALB0410
Immengarde de MONCHY
Citée en 1200.
Notice
Arbre


15.07.2017   17:48

ALB0410
Eble de CHARENTON
Cité en 1164.
Notice
Arbre


15.07.2017   17:48

ALB0410
Luce de CHARENTON
Citée en 1196.
Notice
Arbre


15.07.2017   17:47

ALB0410
Perséon ZZ_093461
Citée en 1217.
Notice
Arbre


15.07.2017   17:46

ALB0410
Henri de SULLY
Cité le 23/08/1240.
Notice
Arbre


15.07.2017   13:03

ALB0410
Descendance de Renaud de BAZENTIN x RAVENNE de FONSOMME
Le coupe Renaud de BAZENTIN x Jeanne de RAVENNE de FONSOMME, leur fils et leur belle-fille, sont des erreurs, à supprimer de la base, me semble-t-il.
Répondre


15.07.2017   12:58

ALB0410
BAZENTIN, suite
Le couple Renaud de BAZENTIN x Jeanne de FROMENTEL est en double. De plus leur fils, Jean de BAZENTIN (seigneur de Bazentin et d'Averdoingt) est également en doublon.
Répondre


15.07.2017   12:55

ALB0410
Madeleine de GUINES (dite de Hames) x Renaud de BAZENTIN
Le couple Madeleine de GUINES (dite de Hames) x Renaud de BAZENTIN est en double. Il faut donc les supprimer.
Répondre


15.07.2017   12:52

ALB0410
Robert de GAND x Béatrix d'AVERDOINGT
Le couple Robert de GAND x Béatrix d'AVERDOINGT est à supprimer de la base (ils sont en double).
Répondre


15.07.2017   12:32

ALB0410
Anne d' ARCY
Les sources en font la fille de Geoffroy d'Arcy et Helvise (ou Helvide) e Bazoches. Néanmoins, c'est chronologiquement impossible. Elle est plus certainement leur arrière-arrière-petite-fille.
Notice
Arbre


14.07.2017   20:44

ALB0410
Melchior de FOREST
Cité en 1571.
Notice
Arbre


14.07.2017   20:42

ALB0410
Guillaume de RESTEAU
Cité en 1501.
Notice
Arbre


14.07.2017   20:36

ALB0410
Hedwige ou Halvide de RUMIGNY
Citée en 1203.
Notice
Arbre


14.07.2017   13:00

ALB0410
Catherine ou Jeanne de SAINT-NECTAIRE
Citée en 1460 et le 16/11/1464.
Notice
Arbre


14.07.2017   12:59

ALB0410
Jehan de (seigneur de Chassignoles et Pertus) CHALENCON
Cité le 16/11/1464 et en 1466.
Notice
Arbre


14.07.2017   08:26

ALB0410
Ermessinde ou Garsende de POITIERS-VALENTINOIS
Citée en 1186.
Notice
Arbre


14.07.2017   08:25

ALB0410
Giraud d' ADHÉMAR de MONTEIL
Cité en 1173.
Notice
Arbre


14.07.2017   08:25

ALB0410
Giraud d' ADHÉMAR de MONTEIL
Coté en 1210.
Notice
Arbre


14.07.2017   08:22

ALB0410
Béatrice ou Béatrix d' ANDUZE
Citée le 19/05/1324.
Notice
Arbre


14.07.2017   08:21

ALB0410
Jean (seigneur de Séchilienne) ALLEMAN
Cité le 19/05/1324.
Notice
Arbre


14.07.2017   08:20

ALB0410
Jean ALLEMAN x Tiburge d'ANDUZE
Il y a une erreur, Jean ALLEMAN n'est pas marié avec Tiburge d'ANDUZE, mais avec Béatrice. Leur union est donc à supprimer de la base.
Répondre


13.07.2017   20:42

ALB0410
Henri (seigneur de Séchilienne) ALLEMAN
Cité en juillet 1436, en 1440 et en 1445.
Notice
Arbre


13.07.2017   17:41

ALB0410
Louis de (seigneur de Madegaud) LA FAYE
Cité en 1605.
Notice
Arbre


13.07.2017   12:47

LaurentWQT
Frédéric SUNHARY de VERVILLE
Capitaine de gendarmerie. Chevalier de la Légion d'honneur.

Biographie : Antoine Sunhary de Verville (1757-1795), le père de Frédéric, quitta Saint-Domingue où il était receveur général des comptes et émigra en Angleterre dès les débuts de la Révolution. Après la naissance de Frédéric en 1791 en Angleterre, ses parents retournèrent à Saint-Domingue. Antoine son père y mourut finalement en mars 1795, et sa mère Eugénie Leclet retourna une seconde fois en Angleterre à cause de la révolte des Noirs de 1799. Son fils Frédéric fit donc ses études en Angleterre. D'abord chez les jésuites à Kinsmigton, puis sa mère put obtenir son admission à l'Ecole française établie à Penn en 1804 (ou 1805). Cette école était "établie à Penn par les soins de feu R.Hon. Edm. Burke et maintenue par la munificence du Gouvernement en faveur de la jeune noblesse française émigrée en Angleterre". Frédéric termina ses études à Penn à 18 ans (1809). L'Angleterre, alors en guerre contre Napoléon, engageant des soldats pour former des régiments étrangers à sa solde, Frédéric se porta volontaire. Il entra en service comme enseigne (sous-lieutenant) dans le régiment des Chasseurs britanniques, le 4 avril 1810, régiment dont la plupart des officiers étaient des émigrés français. Frédéric passa d'abord quelques mois à Lymington où se trouvait le dépôt de tous les régiments étrangers. Il fut ensuite envoyé en Méditerranée : en Sicile, à Malte, en Afrique et, de là, au Portugal. Promu au grade de lieutenant le 19 février 1811, il participa avec son régiment à toutes les campagnes menées par le général Wellington dans la péninsule ibérique : celles de 1811, 1812, 1813 au Portugal et en Espagne, puis celle de 1814 en Espagne et en France. Il fut blessé au côté gauche par un coup de feu lors de la bataille des Pyrénées le 30 juillet 1813. La guerre finie et Napoléon renversé, il rejoignit sa mère en Angleterre en février 1815. Peu après, celle-ci revint à Paris suite à la Restauration des Bourbons sur le trône de France et l'avènement de Louis XVIII. A Paris, elle résida chez la famille d'Arlincourt. Frédéric, lui, resté en Angleterre, s'inscrivit comme volontaire dans le corps de troupe qu'envisageait de créer le général-comte de Viomesnil. Ce corps ne fut finalement pas formé et Frédéric partit pour Jersey où il demeura durant les Cent Jours. Sa mère s'occupa à Paris de l'avenir de Frédéric. Par l'intermédiaire de nombreux amis d'émigration, elle parvint à obtenir l'intégration de Frédéric dans la gendarmerie. Rentré en France début 1816, il est nommé lieutenant de la gendarmerie royale le 22 mai 1816, à Vienne (Isère). Sa mère, qui l'y avait rejoint et était malade, mourut à Vienne le 21 décembre 1818. Le 13 mai 1825, Frédéric fut promu au grade de capitaine de gendarmerie et affecté à la 17ème Légion de gendarmerie de Bastia en Corse. Il quitta la Corse le 1er avril 1828 pour prendre le commandement de la Force publique française en Morée (Grèce) lors de l'expédition militaire française du même nom. Il resta à ce poste jusqu'au 22 janvier 1830 date à laquelle il rentra en France. Il avait été entre temps nommé au commandement de la Compagnie de gendarmerie de la Drôme le 27 décembre 1829. Installé à Valence dans ses nouvelles fonctions, il se rendit à Marseille pour épouser Mlle Hedwige Peragallo. En juillet 1830 survint la Révolution de Juillet et la chute des Bourbons. Louis-Philippe d'Orléans monta sur le trône. Les officiers légitimistes (favorables aux Bourbons) furent épurés de l'armée. Le 16 octobre 1830, Frédéric fut renvoyé dans ses foyers avec le traitement de non-activité. Il s'installa à Marseille avec son épouse. Il décéda le 4 mars 1834 après une courte maladie. Son épouse se retrouva sans ressources à la mort de son époux. Elle obtint finalement au titre de veuve d'officier la concession d'un bureau de tabac situé quai de Riveneuve à Marseille. Elle épousa en secondes noces Mr Lanollier le 17 décembre 1845.

Décorations :

- Décoré de la Fleur de Lys par S.A.R le duc de Berry le 10 mars 1815.

- Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur par Charles X pendant l'expédition de Morée le 22 février 1829.
Notice
Arbre


13.07.2017   06:26

LaurentWQT
Aimé SUNHARY de VERVILLE
Aimé Sunhary de Verville fut élève des Jésuites à Marseille. Il devint par la suite négociant et acquit (ou créa ?) l'entreprise "La Grande Vinaigrerie Marseillaise". Vers 1889-90, il créa avec son fils Joseph un cabinet d'assurances à Marseille. Sa fortune s'accrut au cours des ans puisqu'il possédait lui et sa famille plusieurs petits immeubles à Marseille (rue Fortunée n°15, 17 et 19 ; rue Montaux n°86 et 88). Ces biens provenaient pour une bonne part de l'héritage de sa mère Hedwige Peragallo, et de celui de son épouse Elisabeth Jolif du Coulombier.
Notice
Arbre


14.07.2017   11:40

LaurentWQT
Amédée Marie Joseph VAN GAVER
Capitaine de vaisseau. Officier de la Légion d'honneur. Mort pour la France.

Amédée VAN GAVER, après ses études à Sainte-Marie de La Seyne (Var), est admis à l'Ecole Navale en août 1881. A sa sortie de l'Ecole, il est embarqué comme enseigne de vaisseau sur la corvette-cuirassée "La Galissonière" (1884-85), sur le cuirassé "Turenne" (1885-86), sur le croiseur "La Clocheterie" (1886), et participe à la campagne de Chine. En 1887-88, il est embarqué sur l'aviso "Actif" stationnaire en Algérie. Embarqué ensuite sur le croiseur "Seignelay" (1890), sur le cuirassé "Richelieu" (1892) puis sur le cuirassé "Le Formidable" (1893), tous stationnés en Méditerranée. En 1896, il est fait chevalier de la Légion d'Honneur. La même année il est embarqué sur "l'Algésiras", bâtiment-école des torpilles. En 1897, il commande le torpilleur N°169 basé en Corse. Embarqué ensuite sur le cuirassé "Formidable" (1898), escadre du Nord, puis sur le cuirassé d'escadre "Gaulois" (1900), escadre de la Méditerranée. Sorti breveté de l'Ecole supérieure de guerre en 1901, il obtient le commandement de la canonnière "Ardent", stationnaire au Sénégal (1902-03). Promu au grade de capitaine de frégate en 1906, il est embarqué sur le cuirassé garde-côtes "Bouvines", et nommé aide-de-camp auprès du Contre-amiral François LEYGUE, commandant une division de l'Escadre du Nord. Il est ensuite nommé commandant en second du cuirassé "Iéna", dont les soutes à munitions explosent accidentellement pendant un carénage dans le port de Toulon en 1907. Absent ce jour-là, il échappe ainsi à la mort, contrairement à son commandant. Il est ensuite nommé commandant en second du croiseur-cuirassé "Bruix", stationnaire en Indochine (1907-08). En 1909, il commande la première escadrille de contre-torpilleurs de la Méditerranée, puis, en 1912-13, tient les fonctions de commandant en second du cuirassé "Voltaire". Il est promu au grade de capitaine de vaisseau en 1913 et fait officier de la Légion d'Honneur. En 1914, au début de la guerre, il est président du Conseil de guerre maritime de Toulon. Le 28 avril 1915, il prend le commandement du cuirassé "Charlemagne", alors en opération dans le détroit des Dardanelles contre les Turcs, alliés aux Allemands. Durant 3 mois de combat, le "Charlemagne" échappe à plusieurs reprises aux obus de l'artillerie turco-allemande. Mais, brusquement, Amédée VAN GAVER tombe gravement malade à la mi-juillet. Le 31, son rapatriement est décidé alors qu'il est déjà mourant. Embarqué sur le navire-hôpital "Bien-Hoa", il arrive à Toulon le 6 août. Il décède deux jours plus tard à l'Hôpital maritime Sainte-Anne de Toulon, et il est déclaré "Mort pour la France". La qualité de ses états de service le promettait aux étoiles d'amiral.

DECORATIONS :

- Officier de la Légion d'Honneur, 11 juillet 1914.

- Chevalier du mérite agricole, 23 février 1912.

- Médaille du Tonkin, 1884.

- Officier de la couronne d'Italie.

- Officier du Dragon Vert de l'Annam.

- Mérite naval d'Espagne (1ère classe).

- Officier du Nicham Iftikar.

- Officier de St-Charles.
Notice
Arbre


12.07.2017   20:17

ALB0410
Aymar de (seigneur d'Apremont, Silans et Les Marches) LA BALME
Cité en 1421.
Notice
Arbre


12.07.2017   18:43

ALB0410
Gabrielle de PERNES de ROCHEFORT
Citée en 1653.
Notice
Arbre


12.07.2017   10:05

ALB0410
Hugues (chanteur, auteur, compositeur) AUFFRAY
Pseudonyme : Hugues AUFRAY (avec un seul F).
Notice
Arbre


12.07.2017   10:04

ALB0410
Charlotte MARTIN - Jeanne du AUTHIER
D'après la base pierfit, Charlotte MARTIN est bien la fille de Jeanne (du) AUTHIER. On peut donc à mon humble avis confirmer la filiation, donc la passer en couleur jaune!
Répondre


12.07.2017   09:32

GAU0923
Claude (sieur de la Cherbonnière) PATARD
Source : Message sur le groupe Capedia sur Facebook de Laurent Wqt.

Bonjour à tous,

Je voudrais signaler une erreur dans Capédia. Elle concerne Claude PATARD, sieur de la Cherbonnière.

Dans Capédia, il est dit que son épouse s'appelle Julienne de REUGNY, fille de Charles de REUGNY et de Catherine de LORON. C'est complètement faux !

En réalité, l'épouse de Claude PATARD s'appelle Julienne FAVERAY, et elle n'est pas la fille de Charles de REUGNY et de Catherine LORON.

Cela a été mis en évidence il y a plusieurs années déjà par Thibaut Patard, auteur d'une remarquable "Histoire généalogique des Familles Patard". Cet auteur a fait un très important travail de recherches dans les archives, notamment notariales, et pas seulement dans les registres paroissiaux. Il ressort de ces recherches que l'épouse de Claude PATARD est en fait Julienne FAVERAY, d'origine bretonne et non Julienne de REUGNY d'origine nivernaise.

Mais alors, d'où vient cette confusion entre Julienne FAVERAY et Julienne de REUGNY ?

L'explication est simple : il existe bien un Charles de REUGNY qui fut seigneur de Faveray (dans le Nivernais), comme le prouvent les sources suivantes :

- Terres et seigneurs en Donziais, Châtellenie de Donzy : http://www.terres-et-seigneurs-en-donziais.fr/.../.../Favray.pdf

- Dictionnaire de la noblesse de La Chesnaye-Desbois, 1778, page 76. Lien : https://books.google.fr/books...

Et c'est donc à partir de ces documents qu'un pseudo-généalogiste a cru bon d'affirmer, il y a quelques années, que Julienne FAVERAY était soi-disant la fille de ce Charles de REUGNY, seigneur de Faveray, et ceci sous le seul prétexte que Julienne était mentionnée dans les archives sous le nom de FAVERAY. Ce pseudo-généalogiste a donc tenu le raisonnement suivant : puisque Julienne, originaire de Fougères en Bretagne a pour patronyme FAVERAY, alors elle est forcément une fille issue de la famille des REUGNY, seigneurs de Faveray dans le Nivernais ! Il a donc confondu le patronyme FAVERAY, assez répandu à Fougères à l'époque, avec le nom d'une terre située dans le Nivernais, également appelée Faveray (ou Favray). Une confusion des plus simplistes et naïves !

Précisons que le patronyme FAVERAY (ou FAVRAY ou FAVERAYS) est en effet assez répandu à Fougères et ses environs, aux XVIe et XVIIe siècles, comme le prouvent les recherches du Cercle généalogique de Fougères. Exemple : http://www.cgpf35-fougeres.org/Enr%C3%B4lement%20des%20homm...

Précisons en outre que Charles de REUGNY et Catherine de LORON ont eu 7 enfants tous parfaitement identifiés (dont les noms et destinées ont été donnés par La Chesnaye-Desbois), et qu'on n'y trouve parmi eux aucune fille prénommée Julienne.

Il est donc bien évident qu'il n'existe aucun lien de parenté entre Julienne FAVERAY de Fougères et les REUGNY, seigneurs de Favray dans le Nivernais !

Malgré cela, cette confusion perdure aujourd'hui. Non seulement dans la base Capédia mais aussi sur de nombreux sites de généalogie, à commencer par Généanet où j'ai compté pas moins de 38 arbres généalogiques différents qui reproduisent cette même erreur !!! Julienne FAVERAY y apparaît sous le nom de « Julienne de REUGNY de FAVERAY » ! Sans compter les arbres généalogiques sur d'autres sites comme Geni, Myheritage, etc.

Quelques arbres généalogiques sur Généanet sont toutefois plus sérieux et évitent de relier Julienne FAVERAY à la famille de REUGNY. Mais ils sont très minoritaires. Deux exemples d'arbres sérieux :

Arbre de Jean-Pierre Montocchio : http://gw.geneanet.org/jmontocchio?n=patard&oc=&p=pierre

Arbre de Dominique Lemaire : http://gw.geneanet.org/dolem?n=patard&oc=&p=pierre
Notice
Arbre


12.07.2017   09:32

GAU0923
Julienne de REUGNY
Source : Message sur le groupe Capedia sur Facebook de Laurent Wqt.

Bonjour à tous,

Je voudrais signaler une erreur dans Capédia. Elle concerne Claude PATARD, sieur de la Cherbonnière.

Dans Capédia, il est dit que son épouse s'appelle Julienne de REUGNY, fille de Charles de REUGNY et de Catherine de LORON. C'est complètement faux !

En réalité, l'épouse de Claude PATARD s'appelle Julienne FAVERAY, et elle n'est pas la fille de Charles de REUGNY et de Catherine LORON.

Cela a été mis en évidence il y a plusieurs années déjà par Thibaut Patard, auteur d'une remarquable "Histoire généalogique des Familles Patard". Cet auteur a fait un très important travail de recherches dans les archives, notamment notariales, et pas seulement dans les registres paroissiaux. Il ressort de ces recherches que l'épouse de Claude PATARD est en fait Julienne FAVERAY, d'origine bretonne et non Julienne de REUGNY d'origine nivernaise.

Mais alors, d'où vient cette confusion entre Julienne FAVERAY et Julienne de REUGNY ?

L'explication est simple : il existe bien un Charles de REUGNY qui fut seigneur de Faveray (dans le Nivernais), comme le prouvent les sources suivantes :

- Terres et seigneurs en Donziais, Châtellenie de Donzy : http://www.terres-et-seigneurs-en-donziais.fr/.../.../Favray.pdf

- Dictionnaire de la noblesse de La Chesnaye-Desbois, 1778, page 76. Lien : https://books.google.fr/books...

Et c'est donc à partir de ces documents qu'un pseudo-généalogiste a cru bon d'affirmer, il y a quelques années, que Julienne FAVERAY était soi-disant la fille de ce Charles de REUGNY, seigneur de Faveray, et ceci sous le seul prétexte que Julienne était mentionnée dans les archives sous le nom de FAVERAY. Ce pseudo-généalogiste a donc tenu le raisonnement suivant : puisque Julienne, originaire de Fougères en Bretagne a pour patronyme FAVERAY, alors elle est forcément une fille issue de la famille des REUGNY, seigneurs de Faveray dans le Nivernais ! Il a donc confondu le patronyme FAVERAY, assez répandu à Fougères à l'époque, avec le nom d'une terre située dans le Nivernais, également appelée Faveray (ou Favray). Une confusion des plus simplistes et naïves !

Précisons que le patronyme FAVERAY (ou FAVRAY ou FAVERAYS) est en effet assez répandu à Fougères et ses environs, aux XVIe et XVIIe siècles, comme le prouvent les recherches du Cercle généalogique de Fougères. Exemple : http://www.cgpf35-fougeres.org/Enr%C3%B4lement%20des%20homm...

Précisons en outre que Charles de REUGNY et Catherine de LORON ont eu 7 enfants tous parfaitement identifiés (dont les noms et destinées ont été donnés par La Chesnaye-Desbois), et qu'on n'y trouve parmi eux aucune fille prénommée Julienne.

Il est donc bien évident qu'il n'existe aucun lien de parenté entre Julienne FAVERAY de Fougères et les REUGNY, seigneurs de Favray dans le Nivernais !

Malgré cela, cette confusion perdure aujourd'hui. Non seulement dans la base Capédia mais aussi sur de nombreux sites de généalogie, à commencer par Généanet où j'ai compté pas moins de 38 arbres généalogiques différents qui reproduisent cette même erreur !!! Julienne FAVERAY y apparaît sous le nom de « Julienne de REUGNY de FAVERAY » ! Sans compter les arbres généalogiques sur d'autres sites comme Geni, Myheritage, etc.

Quelques arbres généalogiques sur Généanet sont toutefois plus sérieux et évitent de relier Julienne FAVERAY à la famille de REUGNY. Mais ils sont très minoritaires. Deux exemples d'arbres sérieux :

Arbre de Jean-Pierre Montocchio : http://gw.geneanet.org/jmontocchio?n=patard&oc=&p=pierre

Arbre de Dominique Lemaire : http://gw.geneanet.org/dolem?n=patard&oc=&p=pierre
Notice
Arbre


11.07.2017   17:44

ALB0410
Hubert III van BOSINCHEM
Cité en 1303.
Notice
Arbre


11.07.2017   17:43

ALB0410
Margaretha van ARKEL
Citée le 29/12/1290.
Notice
Arbre


11.07.2017   17:42

ALB0410
Berthe d' HOYE
Citée en 1268.
Notice
Arbre


11.07.2017   17:19

ALB0410
Robert de BOMMIERS
Cité en Février 1253.
Notice
Arbre


11.07.2017   15:46

ALB0410
Simon I de Lorraine
Simon I de Lorraine n'est pas le fils de Gertrude de Flandre, mais celui de la première épouse de Thierry de Lorraine : Edwige de Forbach. Merci d'effectuer la correction.
Répondre


11.07.2017   15:24

ALB0410
Jeanne de BAR
Citée en 1296.
Notice
Arbre


11.07.2017   10:19

ALB0410
Marguerite de MACHECOUL
Citée en 1460.
Notice
Arbre


11.07.2017   08:06

ALB0410
Ide de NESLES x Gaubert d'ARGIES : doublons à enlever
Le couple Ide de NESLES - Gaubert d'ARGIES sont en doublons ans la base.
Répondre


11.07.2017   07:51

ALB0410
Marguerite de MONTFORT
Citée en 1288.
Notice
Arbre


10.07.2017   21:52

ALB0410
Henriette de RAMERUPT
Citée en 1166.
Notice
Arbre


10.07.2017   21:51

ALB0410
Louise de ROSIÈRES
Citée en 1183.
Notice
Arbre


10.07.2017   21:16

ALB0410
Clémence de BAR
Citée en 1182.
Notice
Arbre


10.07.2017   20:38

ALB0410
Vaurie d'HEBRARD
Vaurie d'HÉBRAIL et non d'HEBRARD n'est pas la fille du couple d'ALBRET-de LUSIGNAN.
Pour confirmation, voici ce qu'en dit Roglo :
"Dite par erreur '"D'Albret" dans certaines sources

M. Fulcran de Roquefeuil indique qu'une analyse de son contrat de mariage datée de la veille des calendes de mai 1287, se trouve aux AD. du Gard sous la cote 1 E 1884, dont voici le texte : "La veille des Kalendes de May 1287, devant Raymond de Rodez, notaire, mariage de noble Raymond de Roquefeuil avec Vaurie fille de Raymond et Braudy par lequel est constitué à la dite Vaurie une dot de 40 000 sols. Le dit acte en parchemin" cotté N° 6". Il ne s'agirait donc pas de Vaurie d'Albret, fille de Bernard-Aiz IV d'Albret 1255/-1280 et de Jeanne de Lusignan, Dame de Couhé ca 1260-/1323. Quant au nom de famille les auteurs divergent, pour d'Hozier c'était d'Hébrard.

Il s'agit plutôt en fait d'Hébrail, sgnrs de la Courtade près de Gaillac en Albigeois.

Sources: - mariage: Contrat de mariage dressé en mai 1287 par Me Raymond de Rodez, notaire royal - famille: Eugène VASSEUR "Les Nobles aïeux de trois seigneurs rouergats du 17ème siècle" 2002 3e éd."
Répondre